Dispositifs de gaines et énergies / Emmanuelle Gallo, UMR AUSser/Ahttep (CNRS 3329) ENSA Paris-la-Villette

La recherche SMART FRENCH nous m’a permis d’explorer plus avant la question des ventilations dans les logements de l’après-guerre et des grands ensembles, ainsi que des conduits de fumées et autres gaines… Ceci a été réalisé à travers des exemples, des publicités ainsi que diverses littératures spécialisées (journée du 17 mai à Rouen). L’évolution des règlements sanitaires et d’habitabilité, qui précèdent ces solutions ou les accompagnent, constitue un parcours diachronique spécifique que nous tenterons de présenter également.

Le travail d’inventaire d’ensembles de logements mené en parallèle sur une large base de données, puis sur un nombre d’exemples plus réduits, a également permis d’affiner des pistes concernant les moyens de chauffage utilisés pendant la période. Pistes établies lors d’un travail d’investigations antérieures : Ensembles Urbains 1940-1970, les ressorts de l’innovation constructive, (Lambert, Nègre, Gallo, Rodriguez-Tomé, CDHT/CNAM 2009). Le fait de disposer de fiches comportant une iconographie graphique (plans d’étages courants) ainsi que des photographies nous permet de faire des hypothèses concernant les positions des différentes circulations verticales dans le bâti : conduits de fumées, gaines, vide-ordures ainsi que l’éventuelle présence d’une cheminée traditionnelle dans le salon. Ces hypothèques sont tantôt confortées et complétées par les informations historiques dont nous disposons grâce aux différentes sources, tantôt elles en restent à ce stade, les données étant souvent lacunaires sur les questions du confort thermique.

La position de certaines pièces (cuisine, salle d’eau, WC) en façade ou non, liée à la forme et aux dimensions du bâti donne la possibilité ou non de ventiler par l’ouverture des éléments destinée à l’éclairage naturel. Cette journée devrait donc être par conséquent également l’occasion de confronter nos différents résultats sous divers angles d’études afin de percevoir de nouvelles dimensions.

Comme nous préparons actuellement un projet de recherche sur les murs creux dans l’architecture du XXe siècle avec des visées opérationnelles, cette observation fine est l’occasion de sélectionner des ensembles de cette période concernés par ce type de mises en œuvre, ou susceptibles de l’être.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.